f Zheyna THIAM - Positive Planet France
Je donne donner pour la création d'entreprise
Ils créent

Zheyna Thiam

Le Karithé

Le Karithé

Je pense que lorsque l'on vient de quartiers, on a une vision différente et il faut justement jouer sur cette vision différente, qui nous rend unique.

SON HISTOIRE

Zheyna, on veut connaître ton histoire,
raconte-nous un peu qui tu es ?

 Mes parents viennent du Sénégal et de la Guyane Française. J’ai 24 ans et je viens d’être diplômée d’une école de commerce. J’ai choisi de vivre de ma passion : l’entrepreneuriat.

Ce qui compte le plus pour moi, c’est le fait d’être honnête et notamment avec soi-même. Être à l’écoute de soi. Mes valeurs sont le respect de tout un chacun y compris de la planète : essayer de faire au mieux avec des gestes quotidiens et se dire qu’il n’est pas trop tard pour changer les choses surtout du point de vue écologique.

 

 

SON PARCOURS

Quel a été ton parcours avant de te lancer
dans l’aventure entrepreneuriale ?

J’ai effectué 3 ans de classe préparatoire à la suite de quoi j’ai intégré une école de commerce à Evry.

J’ai un frère et une sœur. Le fait d’avoir grandi dans une famille avec un frère et une sœur, m’a sensibilisée à l’importance du partage et de l’écoute des autres. J’ai toujours habité dans le 19ème arrondissement de Paris : un quartier avec de la diversité et de l’entraide. Dans ma façon d’être, j’essaye d’être généreuse, de donner quand je le peux et surtout de réfléchir à ma manière de vivre. Je souhaite m’améliorer chaque jour.

Pour quelle raison l’entreprise Le Karithé est-elle née ?

Pour l’indépendance et parce que c’est ce qui est aligné avec mes valeurs.

 

 

SA CRÉATION D’ENTREPRISE

Le Karithéc’est quoi ?

Nous proposons des bougies végétales up-cyclées : fabriquées dans des verres qui ont déjà eu une première vie. Elles sont à base de cire de soja, de beurre de coco, beurre de karité et parfum de Grasse.

L’objectif de mon entreprise est de proposer une solution de parfumerie d’intérieur clean c’est à dire que nos bougies sont fabriquées avec des matières propres pour l’air intérieur de la maison. Nous nous engageons à reverser 10% de notre CA à des actions sociales menées dans le 19ème. Nos produits et services s’adressent aux particuliers mais aussi aux professionnels qui souhaitent développer leur marketing olfactif.

LE KARITHE c’est aussi de l’art digital sur Instagram. Je poste une citation africaine de temps en temps et un podcast où j’interviewe des entrepreneur.e.s issu.e.s de la diversité.

Ton entreprise est donc sensible à l’impact environnemental, peux-tu nous en dire plus ?

Chez LE KARITHE, on réduit le cycle de recyclage du verre car nous utilisons, pour fabriquer nos bougies, des pots de verres qui ont déjà eu une première vie.  C’est donc du “seconde main.”

Que nous réservez-vous toi et ton entreprise
dans un futur proche (ou pas) ?

En cette année 2020, nous allons nous concentrer sur le développement de notre présence en ligne. Nous effectuons des partenariats avec des entreprises qui sont alignées sur les mêmes valeurs que nous.

Nous souhaitons, également, développer nos ventes en lignes pour pallier à l’interdiction ou la réduction d’opportunités de vente en physique.

De quoi as-tu besoin, aujourd’hui, pour développer ton entreprise ? 

De visibilité.

 

 

VIE ENTREPRENEURIALE

Alors ? La vie d’entrepreneure c’est comment ?

Maintenant, je sais que je suis libre. C’est 100% de liberté et un alignement avec mes valeurs. 

On sait que ce n’est pas toujours simple… Parle-nous des difficultés que
tu as surmontées en devenant une super entrepreneure :

Au départ, la création d’un site internet et mon business model n’étaient pas clairs. Il n’est pas évident, non plus, d’écouter sa voix intérieure et sortir de sa zone de confort perpétuellement. C’est un équilibre à trouver.

Une story positive (ou un avantage particulier d’entrepreneure) à nous raconter ?

Jusqu’à présent, les marchés auxquels j’ai participé ont toujours été un plaisir. Les réactions des personnes sont vraiment chaleureuses. Ils ouvrent des yeux ronds et disent « Wow ça sent trop bon on aurait envie de les manger !!! », à propos des bougies.

Si tu devais donner un/des conseil(s) à la personne qui souhaite se lancer ?

De s’armer de courage et de patience car c’est une course de fond.

Selon toi, est-il plus difficile d’entreprendre en banlieue ?

Je pense que lorsque l’on vient de quartiers, on a une vision différente et il faut justement jouer sur cette vision différente et qui nous rend unique.

 

 

L’AVENTURE PPF

Un mot sur ton expérience avec Positive Planet France ?

J’ai connu Positive Planet France lors d’une conférence avec Les Canaux et le “Social Starter”. PPF, a été un soutien, une aide et des conseils.

 

 

TON LEIMOTIV

« L’homme jeune marche plus vite que l’ancien, mais l’ancien connaît la route »

Découvrez aussi