f Gabriel LENOT - Positive Planet France
Je donne donner pour la création d'entreprise
Ils créent

Gabriel LENOT

Les Petits Tabliers

Gabriel Lenot entrepreneur Les Petits Tabliers

Je suis allé chercher un métier avec du sens pour moi. J’ai besoin de savoir, au quotidien, pourquoi je me lève et quel est l’impact de mon action.

SON HISTOIRE

Gabriel, on veut connaitre ton histoire,
raconte-nous un peu qui tu es ?

Cela fait 10 ans maintenant que j’ai bifurqué vers l’entrepreneuriat Social et Solidaire. Comme de nombreuses personnes, je suis allé chercher un métier avec du sens pour moi. J’ai besoin de savoir, au quotidien, pourquoi je me lève et quel est l’impact de mon action. Je rêve d’un monde plus apaisé, plus équitable, plus durable.  

J’ai grandi dans des quartiers assez privilégiés mais avec un background culturel qui m’a laissé en marge. J’ai été confronté assez tôt à ma différence et au rejet. Cela m’a rendu épris d’égalité et de justice sociale. Je me suis engagé jeune (en association et en politique). Je n’y ai pas tout à fait trouvé le sens que j’espérais. Ce n’est qu’en 2010 en rencontrant Saïd Hammouche et Estelle Barthelemy que j’ai réalisé que l’engagement pouvait être mon quotidien.

 

SON PARCOURS

Quel est a été ton parcours avant de te lancer
dans l’aventure entrepreneuriale ?

Avant de me lancer en tant qu’entrepreneur, j’ai travaillé à Mozaïk RH, un cabinet de recrutement qui lutte contre les discriminations à l’embauche. J’ai notamment été en mission à Clichy-sous-bois et Montfermeil. J’y garde un bon souvenir et cette image de vitalité des jeunes. J’ai ensuite rejoint le programme Eloquentia.

Pour quelle raison LES PETITS TABLIERS est-il né ?

J’avais un désir de travailler sur un projet éducatif, ce qui à mon sens est la clé de voute du changement de la société. Cela concordait aussi avec un prise de conscience du fait que j’étais en mesure de mener mon propre projet.

 

SA CRÉATION D’ENTREPRISE

LES PETITS TABLIERS  c’est quoi ?

Nous apprenons aux enfants et aux adultes à cuisiner de manière saine et raisonnée. L’alimentation est au centre de nombreux enjeux : environnement (“mange t’on local, de saison ?” gaspillage, etc.), santé, égalité hommes-femmes.

On travaille avec des écoles, majoritairement situées dans des quartiers populaires, avec des enfants âgés de 5 à 14 ans mais aussi avec leurs familles. On respecte tout le monde et on n’est pas prosélyte (vegan ou viandard), l’idée est de faire prendre conscience des enjeux liés à l’alimentation et de faire progresser chacun. On essaie d’être exemplaire sur toute la ligne (approvisionnement, achats, livraison, etc.)

LES PETITS TABLIERS a un impact social et environnemental. Il y a une volonté de favoriser la réussite éducative et de lutter contre le décrochage scolaire dans les quartiers populaires. L’enjeu environnemental, est de faire prendre conscience que l’alimentation a des impacts forts sur l’environnement pour, ensuite, corriger certaines pratiques.

Pourquoi ce secteur d’activité ?

L’objectif est double : changer les modes de consommation alimentaire des familles et renforcer la réussite éducative.

Que nous réservez-vous toi et ton entreprise
dans un futur proche (ou pas) ?

2020 sera l’année ou l’on consolide l’action. 2021 doit être l’année de l’ouverture de la première antenne hors Ile-de-France. Dans un coin de ma tête, je pense à une association que j’apprécie qui a environ 12 000 bénéficiaires par an.

 

VIE ENTREPRENEURIALE

Alors ? La vie d’entrepreneur c’est comment ?

Le rythme n’a pas tellement changé mais ce n’est clairement pas le même stress et il est beaucoup plus difficile de décrocher du boulot le soir.

La première année n’a pas été un long fleuve tranquille mais je trouve que ça s’est bien passé. Le financement reste problématique mais on est déjà un peu sécurisé. Finalement la difficulté a été de bien s’entourer. Aujourd’hui, ce qui est important c’est que l’équipe des chefs est exceptionnelle !

Maintenant, j’ai besoin d’un peu de temps pour travailler plus sereinement, d’un peu de visibilité, d’une équipe de permanents renforcée et évidement d’un peu plus de budget.

On sait que ce n’est pas toujours simple… Parle-nous des difficultés
tu as surmonté en devenant un super entrepreneur :

La contrainte c’est que tout dépend de moi et que ça me met parfois la rate à court bouillon.

Une story ou un bon souvenir entrepreneur à nous raconter ?

Ce que j’aime beaucoup dans cette vie d’entrepreneur c’est la liberté que j’ai dans mon organisation et dans mes choix. Le point positif, c’est qu’il y aussi beaucoup de bienveillance et de soutien du réseau. Le réseau a une place importante.

Si tu devais donner un/des conseil(s) à la personne qui souhaite se lancer ?

Il faut d’abord oser y croire et ensuite apprendre a bien gérer la pression.

Selon toi est-il plus difficile d’entreprendre en banlieue ?

Pour moi, c’est une évidence. Et il existe des dizaines d’études sur le sujet.

 

L’AVENTURE PPF

Un mot sur ton expérience avec Positive Planet France ?

J’ai croisé la route de Positive Planet France lors de mon expérience à Mozaïk RH. L’accompagnement de Positive Planet France, m’a permis de prendre recul par rapport à mon projet et à avoir une capacité à bien définir mes priorités.

 

TON LEIMOTIV

“On ne peut pas changer le monde mais on peut toujours essayer.”

Découvrez aussi