Je donne donner pour la création d'entreprise
Ils créent

Claire DIAO

SUDU CONNEXION

claire diao
Distribution Cinématographique
Pantin
0678020494
contact@sudu.film
www.sudu.film
Partager:
Retour aux témoignages

Sortir de la précarité avec un projet ambitieux est mon objectif et ma plus grande fierté

Journaliste et critique de cinéma franco-burkinabè, j’ai travaillé pour de nombreux médias. Je suis à l’initiative du programme itinérant de courts-métrages Quartiers Lointains, diffusé depuis 2013 entre la France, les Etats-Unis et plusieurs pays d’Afrique qui a, parmi les 18 courts-métrages programmé, promu le documentaire Vers la tendresse, César 2017 du meilleur court-métrage. J’ai co-fondé en 2015 avec les critiques de cinéma Michel Amarger et Samir Ardjoum, la revue panafricaine de cinéma AWOTELE bilingue français/anglais, distribuée à l’international (USA, France, Burkina Faso, Allemagne, Madagascar, Espagne…) et publiée trois fois par an à l’occasion des grands festivals de cinéma du continent que sont Carthage (Tunisie), Ouagadougou (Burkina Faso) et Durban (Afrique du Sud). Mon premier essai Double Vague, le nouveau souffle du cinéma français, qui parle de la nouvelle génération de cinéaste français ayant grandi en banlieue, a été publié aux éditions Au Diable Vauvert en mai 2017.

La précarité a été le déclic qui m’a lancé dans l’entrepreneuriat! A force d’être payée des cacahuètes, j’ai décidé de lancer mes propres projets. Me sacrifier quelques années pour développer un projet qui me tiens à cœur, sur un marché porteur et en pleine actualité. Tout le monde dit que l’Afrique sera le marché du XXIe siècle et tout le monde se plaint de la vision catastrophique que les médias donnent des banlieues françaises. L’image peut donc participer à rétablir quelques vérités.

Sudu Connexion distribue à l’international des films d’Afrique et de la Diaspora (festivals et ventes TV). Parce que nous croyons dans le potentiel des cinéastes et producteurs émergents et parce que les diffuseurs sont en recherche de contenus de qualité, nous sommes un intermédiaire pertinent pour promouvoir de nouvelles images sur les écrans mondiaux.
Mon projet est de faire connaître les talents méconnus du grand public et porter leurs films sur les écrans. Qu’ils vivent en Afrique ou évoluent dans les quartiers populaires d’Europe, ces cinéastes ont des choses à raconter mais n’ont pas le réseau pour les diffuser. Forte de mes dix ans d’expérience et de voyages en festivals, je mets à leur disposition mon réseau, ma force de travail et ma stratégie de communication pour faire rayonner leurs films à l’international.

Malgré mes nombreux voyages et mes changements de business plan, Positive Planet France a toujours été à l’écoute et encourageant. C’est très important d’être soutenu lorsqu’on démarre un projet.

Enfin, je pense qu’il est encore mieux d’entreprendre en banlieue car tout le monde veut nous soutenir ! Le 93 est pour moi le département idéal : métissé, jeune, dynamique. Tout le monde veut s’en sortir alors tout le monde s’en donne les moyens !

Découvrez aussi